La grossesse vue par papa-gaga

couple parents-gagaSalut à tous,

Après les émotions du test de grossesse et de la 1ère échographie, nous allons parler maintenant de la grossesse vécue par le père.

Après le 27 septembre 2013 et cette première échographie, il reste en gros un peu moins de 7  mois avant la date théorique de l’accouchement de maman-gaga. A l’issu de ce premier rendez-vous chez le gynécologue, à notre surprise, maman-gaga c’est retrouvé en arrêt maladie du fait du trajet à faire en voiture pour aller travailler. En effet, nous avons quand même plus de 80km entre notre domicile et notre lieu de travail. La philosophie du gynécologue est :

Une grossesse au calme est une grossesse réussie.

De plus je vous le rappelle il s’agit d’une grossesse gémellaire donc considéré pour beaucoup comme à risque.

Donc en ce qui me concerne à partir de ce jour c’est trajet en solo tout les jours, mais ce n’est pas grave, j’aurais été inquiet au moindre soubresaut, trou  sur  la route et je vous garantis qu’il y en a un paquet sur ce trajet.

Stress

no-stress

Malgré l’arrêt maladie de maman-gaga, pour moi ce fut 7 mois de stress, plus ou moins important. Pourquoi ? Internet. Oui internet a de bons cotés mais aussi de mauvais cotés. A chaque symptôme un peu étrange, douleurs etc…quel est le réflexe ? Les forums sur internet. Et là franchement si nous avions tenu compte de tout ce que nous y avons lu, je pense que nous aurions passé notre temps aux urgences. Donc attention à ce que vous lisez sur internet. Les seuls conseils que nous pouvons vous donner c’est :

repos, et le minimum de stress !!

Le syndrome de la  couvade

Pour celles et ceux qui ne savent pas de quoi il s’agit : définition de la couvade.
Alors NON ce n’est pas une légende, ce syndrome est bien réel. Lorsqu’on me parlait de la couvade je n’y croyais pas. Mais vu le poids que j’ai pris durant le grossesse, une quinzaine de kilos, malgré un régime alimentaire qui n’avait rien d’extraordinaire, je n’ai qu’une seule explication…moi aussi j’ai été la victime de cette chose là !!!

La préparation de la chambre

Week-end du 11 novembre 2013 : les circonstances font que c’est le seul WE qui va nous permettre de préparer la chambre des futurs bébés. Malheureusement nous ne connaissons pas encore les sexes du coup ce seront des couleurs « neutres » qui peuvent très bien aller à des garçons, des filles, ou les deux. Notre choix se porte sur des couleurs pastels. Les murs seront en papiers peints verts et les encadrements, plinthes, radiateurs en orange clair et une touche de blanc pour le plafond, moulures. Le résultat est plutôt pas mal, sauf peut être le orange pas assez pastel à mon goût.

L’annonce des sexes

Après la 1ère échographie, celle qui était la plus attendue, pour  nous, était la 3ème car c’est durant ce rendez-vous que nous allons savoir si nous allions devenir parents de jumeaux ou de jumelles. Les pronostics allaient de bon train et à l’unanimité un petit garçon et une petite fille nous plairait bien. Surtout pas deux filles hein….là je serais minoritaire et…..non !!! Allez plus de suspens et ce seront deux garçons….deux petits mecs qui vont nous en faire baver !!!

La frustration

Oui oui et oui, en ce qui me concerne j’ai vécu un peu de frustration. Non…pas grand chose mais je ne vivais pas la même chose que maman-gaga qui pouvait les sentir, interagir avec eux. C’est vrai que je pouvais les ressentir parfois aussi mais ce n’est évidemment pas la même chose. Ce n’est pas pour rien que beaucoup de mère dont maman-gaga ressentent un manque, un vide après l’accouchement.

Le choix des prénoms

prenomAlors autant pour les filles nous avions quasi choisi les prénoms autant lorsque nous avons appris que c’était des jumeaux bah..ce fut un peu compliqué. Je sais pas comment vous avez fais mais en ce qui nous concerne, nous sommes passés par une première liste, un premier écrémage etc… pour finir avec une liste restreinte de 5 ou 6 prénoms. Le premier : Thomas a tout de suite fait l’unanimité. Il restait encore à départager les finalistes entre Louis et Laurent. Tirage au sort dans un chapeau et c’est…Laurent le vainqueur. Pourquoi ces prénoms ? En gros nous attachons une certaine importance à la signification des prénoms et je ne pense pas que l’on se soit trompé.

Les derniers jours

Alors là, en ce qui me concerne , ce fut les jours les plus difficiles, angoissants de la grossesse. Devant aller bosser à plus de 80km (1h20) de notre domicile, ma préoccupation était que maman-gaga doivent partir en urgence, surtout que vu comment les bébés-gaga se présentaient, une césarienne était programmée. Qui dit césarienne, dit intervention chirurgicale, et les risques que ça comprend, donc là encore une source de stress. Plus le jour J approche et plus nous nous posions des questions sur l’après. Est ce que nous serons à la hauteur ? Est ce que maman-gaga sera dans la capacité à s’occuper des petits rapidement après la césarienne.

Voilà comment j’ai vécu la grossesse de maman-gaga. Et vous les papas comment avez vous vécu la grossesse ?

Pensées pour “La grossesse vue par papa-gaga

  1. Je vais te répondre au nom du papa qui lui aussi a vécu le syndrome de la couvade même si lui ne veux pas se l’avouer et le stress n’en parlons pas en tout cas en ce qui me concerne. lui ne voulait pas me le montrer. Et oui pas toujours simple une grossesse.

  2. Allez tout ça c’est derrière toi tout c’est bien passé et Dieu merci! Maintenant ton seul souci c’est de trouver du temps pour te reposer mais en même temps de profiter d’eux parce que ça pousse vite ces choses là!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *